Printemps 2018

Printemps 2018

Chers membres et amis,

Le nouveau site est enfin terminé et je vous laisse le soin de le découvrir.

Je profite de cette occasion pour vous donner les dernières nouvelles d’Ouganda.

Visite des enfants dans leurs différentes écoles: jardin d’enfants de Kasenyi, école primaire de Kasenyi, école secondaire d’Hamukungu, école professionnelle de Kasese, et visite au camp de réfugiés de Nakivale où se trouve Nathalie et Mireille deux jeunes réfugiées congolaises qui ont fui en avril 2016 avec leurs grand-parents après des attaques dans leur village au nord Kivu RDC.

Nathalie  (à droite) a subi un viol à 16 ans, un petit garçon est né mais il est décédé en novembre 2017. Avec sa soeur Mireille, elles vont aller faire des cours d’anglais à Kampala dès l’automne, afin de pouvoir réintégrer une école en Ouganda.

 

 

Le premier bâtiment scolaire de l’école primaire d’Hamukungu est achevé. Il comporte trois salles de classe de la première à la troisième primaire. Le nombre d’élèves a considérablement augmenté en ce début d’année ;  il est passé de 326 en 2017 à  411 en 2018 dont 91 élèves en première année. Les parents sont plus confiants avec le nouveau building.

 

 

Remise de chaussures aux fillettes et jeux éducatifs pour les élèves. 

 

L’association ainsi que le comité des parents d’élèves et les instituteurs de l’école enfantine de Kasenyi ont été invités chez les grands-parents d’Alfred, directeur de l’école enfantine de Kasenyi depuis une année. Un repas nous a été préparés et les voisins sont venus nous interpréter des chants et danses selon leur coutume. Nous sommes repartis avec une chèvre, offerte par le père. C’était une belle journée mais comme en Afrique le mieux n’est jamais loin du moins bien, au retour nous avons fait un détour pour saluer une famille dans le deuil (le fils représente le village de Kasenyi auprès du gouvernement). Sa mère de 49 ans était morte la veille électrocutée par une mauvaise connexion de fils électriques.

 

Visite de l’école primaire de Katunguru, dont un bâtiment a été rénové en 2015 par AKIU. Le nombre d’élèves est passé à 467 en 2018 contre 368 en 2014. Dans la cour de l’école , un américain a érigé un éléphant en fer afin de récupérer les bouteilles de PET.

 

Les jeunes qui ont terminé leur école de garde parc ont fondé une association afin de faire connaître leur village aux touristes en leur proposant soit une visite du cratère de sel, soit une balade pour découvrir les oiseaux ou une marche dans la nature.

 

Le jardin d’enfants a été équipé d’un matelas pour faire des roulades. De nouveaux jeux ont été distribués dont un « Memory » qui a fait le plaisir de tous (instituteurs et élèves).

 

L’infirmière en place dans le centre de santé de Busunga nous a demandé de l’aide afin de poursuivre ses études. Les cours sont donnés chaque week-end pendant deux ans.  L’argent sera pris sur le compte des étudiants qui n’ont pas terminé leurs études et grâce à l’aide d’un parrainage privé.

Des affiches ont été distribués dans les principaux dispensaires, écoles primaires et secondaires de la région afin de faire connaître l’ambulance achetée en mars 2017. Cette ambulance est très active et rend de grands services.

 

La deuxième partie des travaux pour l’école primaire d’Hamukungu va se poursuivre dès le 27 août, pendant les vacances scolaires du trimestre, pour une durée de deux mois.

Je vous remercie d’avoir pris le temps de lire ces nouvelles.

Je vous souhaite un bel automne.

La présidente

Ghyslaine Keiser

 

X