2010/2011: Rénovation du dispensaire de Kasenyi

Association Keiser Initiative for Uganda > PROJETS > Donations > SANTÉ > 2010/2011: Rénovation du dispensaire de Kasenyi
0%
€0 Raised of €1 Goal
Faire Un Don

Programme de santé : Redonner au dispensaire sa fonction initiale en installant une salle de soins, une pharmacie et une petite maternité.

Rénover le dispensaire :
Le bâtiment date des années 6o, il est en très mauvaise état. Les fenêtres et les portes sont cassées, il ne reste d’une salle dont les murs sont délabrés qui fait office de bureau. Il n’y a pas d’eau, pas d’électricité, pas de salle de soins, pas de lits. Les travaux consistent à refaire la toiture, poser un plafond, changer les portes et fenêtres cassées, installer l’électricité qui fonctionnera avec des panneaux solaires, installer un réservoir de 2000 litres, tirer une conduite d’eau depuis le bâtiment de purification de l’eau potable (installé en octobre 2008) jusqu’au dispensaire situé à 300 mètres, cimenter les fissures dans les murs et le sol, peindre l’intérieur et l’extérieur.

Aménager les locaux :
La salle de soin, le bureau, la petite maternité, la pharmacie. Un réfrigérateur situé dans la pharmacie permettra de conserver dans de bonnes conditions les vaccins destinés aux enfants. Un microscope (offert par des anglais actifs dans la branche pharmaceutique) permettra d’effectuer des analyses de sang afin de détecter au plus vite la malaria et d’autres maladies.

Assurer la formation continue de l’infirmière en place :
Le ministère de la santé a donné son accord et a nommé une infirmière remplaçante pour la durée de la formation de Madame Mauda Mbambu. Les cours ont commencé en novembre 2008, à l’hôpital de Kagando, pour une durée de 2 ans.

Améliorer l’accès aux soins :
Un dispensaire accueillant et propre et du personnel compétent, ainsi qu’une pharmacie en rapport aux soins octroyés encourageront la population à venir consulter et se faire soigner. Les personnes vivant avec le virus du VIH trouveront sur place les médicaments, au lieu de se déplacer à l’hôpital très éloigné (60 km), avec un coût de transport élevé. Cela améliorera à coup sûr la santé des habitants dans les années à venir. Les risques d’infections à l’accouchement diminueront. Les hémorragies de la délivrance pourront être gérées. La santé mères-nouveaux-nés sera grandement améliorée. Par le représentant de la santé du district de Kasese, il sera donné régulièrement des séances d’informations sur différents thèmes : malnutrition, hygiène, santé.

Depuis son ouverture fin novembre 2008, plus d’une centaine de femmes ont accouché, le dispensaire reçoit en moyenne plus de 400 personnes par mois.

Des soins spécifiques sont donnés aux personnes atteintes du VIH/SIDA une fois par mois, les enfants sont vaccinés régulièrement.

Projet réalisé avec le soutien des communes de Bardonnex (CHF 3’000), Chêne-Bougeries (CHF 3’000), Chêne-bourg (CHF 4’500),Cologny (CHF 10’000), Jussy (CHF 500), Puplinge (CHF 2’000), des villes de Genève (CHF 15’000) et Lancy (CHF 3000) ainsi que la fondation Gertrude Hirzel (CHF 10’000).

1ère phase des travaux :
Les travaux commencent mi-juillet. Le coordinateur sʼoccupe de contacter le responsable des travaux. Ce dernier recrute 8 hommes. Le premier travaille consiste à installer le dispensaire provisoire dans deux pièces attenantes au logement de lʼinfirmière, à enlever les fenêtres et portes délabrées, ainsi que le toit. La présidente se rend fin juillet pour superviser les travaux pendant 5 semaines : achats des tôles, des plaques pour le plafond, commandes des portes et fenêtres.
Chaque fissure est réparée (murs et sol). Les anciennes conduites pour lʼeau, installées dans les années 60 sont remplacées (les éviers sont gardés, car ils nʼont jamais servi), un nouveau puits pour les eaux usées est creusé. La présidente et le coordinateur achètent tous les jours le matériel nécessaire aux réparations (clous, vis, colle, etc.). Il ne faut pas oublier que le village est à 60 kms de la ville. Début septembre le plus gros des travaux est effectué : le toit est changé, le plafond posé, les portes et fenêtres remplacées, les vitres mastiquées, les fissures bouchées.

Du matériel médical est acheté à Kampala (lit d’accouchement, pèse bébé, pèse enfant, balance pour adulte, stéthoscope adulte, stéthoscope enfant, ambu d’aspiration, tabliers, matériel chirurgical d’accouchement, instrument chirurgical gynécologique).

2ème phase des travaux :
En novembre la présidente se rend de nouveau au village afin de terminer les travaux de rénovation à savoir : pose des gouttières, réparation de l’ancien réservoir en béton afin de récupérer l’eau de pluie, peintures intérieures et extérieures, installation d’un réservoir de 1500l pour la connexion avec l’eau potable, et fabrication de meubles pour le dispensaire (lit d’auscultation, lit de repos, petite table, 2 meubles de rangement, une armoire à pharmacie).
La société Davis & Shirtliff vient poser les neuf panneaux solaires (ceux-ci sont encastrés dans trois cadres métalliques, cadenassés avec alarme) et installer les conduites électriques pour éclairer chaque salle du dispensaire. Un frigo est acheté afin de conserver les vaccins.

Le 20 novembre, le dispensaire est opérationnel. Certains habitants du village ont aidé bénévolement aux travaux de réparations, de peinture, d’assainissement devant le dispensaire, à la plantation d’une haie, et au nettoyage. A l’heure du départ, soit 19 heures, le dispensaire était encore ouvert, grâce à l’éclairage dispensé par les panneaux solaires.

 

Related Campaigns

X